NEWS
- Annonce -
Buy Bitcoin at coinsmart.com
Buy Bitcoin at coinsmart.com

Sango Coin, la première cryptomonnaie de la République Centrafricaine

- Advertisement -

Les autorités de la République centrafricaine (RCA) ont dévoilé un nouveau projet de cryptographie, baptisé Sango Coin. Lors d’un événement en ligne, le Président Faustin-Archange Touadéra a annonce la sortie imminente du Sango Coin. Il faut rappeler que la République centrafricaine a adopté le Bitcoin comme monnaie légale en avril dernier. Le fait de déployer sa propre monnaie numérique, dans le cadre d’un plan de développement de son industrie financière, inquiète le FMI.

Les espoirs d’une poussée majeure pour l’adoption de la cryptographie en Afrique ont renforcé la confiance croissante du continent dans la monnaie numérique.

Lors de cet événement virtuel organisé le 3 juillet, le Président a déclaré:

- Votre pub ici -

« J’ai toujours voulu laisser quelque chose de précieux en héritage aux générations futures. Ma vision est d’éduquer les jeunes afin qu’ils adoptent les nouvelles technologies, ainsi que les cryptomonnaies. »

Sango Coin facilitera les investissements et les achats transfrontaliers à travers l’Afrique

Les cryptomonnaies représentent une alternative à l’argent liquide et à la bureaucratie des banques. Selon le politicien, le Sango Coin pourrait être utilisé pour faciliter les investissements et les achats transfrontaliers à travers l’Afrique.

D’autre part, il permettra au pays d’exploiter ses ressources naturelles inexploitées en facilitant les investissements via des plateformes décentralisées. De plus, il pourrait éviter les restrictions du système financier international. Touadera, a également affirmé que la cryptomonnaie aidera à surmonter les problèmes structurels qui empêchent l’accès aux services financiers de base.

Sango Coin sera la monnaie de la prochaine génération

- Formations et outils Trading -cartes-produits-vitrine-alti-trading

Le président a déclaré que 52% de sa population n’a pas accès à un compte bancaire. Il a ajouté:

« Le smartphone est l’alternative à la bureaucratie bancaire, monétaire et financière traditionnelle ».

En outre, le sango – du nom de la langue officielle de la RCA – est une opportunité de libérer le pays des règles contraignantes des institutions financières et d’exploiter le potentiel de l’économie informelle.

Les créateurs de Sango Coin affirment que les caractéristiques du projet incluent un programme de résidence et de citoyenneté en ligne. Exploiter la tokenisation des ressources naturelles nationales de la RCA. Ils vont mettre en place un métaverse qui, selon eux, est le seul « soutenu par la réalité » – ce qui signifie que ce métaverse aura le soutien de ses importantes ressources naturelles du pays.

- Carte crypto -Carte-de-paiement-crypto-wirex

Dans le même temps, il continue de fournir un soutien financier à la nation. En mai dernier, il a approuvé un projet d’une valeur de 35 millions de dollars pour mettre en œuvre la gouvernance numérique dans le secteur public du pays.

L’île des cryptos : Crypto Island avec le Sango coin

Touadéra affirme que le nouveau centre de cryptographie exempt d’impôt sera « le catalyseur de la tokenisation de vastes ressources naturelles ». Crypto Island devrait attirer des investisseurs riches en crypto du monde entier pour investir dans les minerais inexploités de la RCA.

Le projet impliquera également le lancement de Crypto Island. Il s’agit d’une plateforme métaverse où seront construits des palais virtuels, des casinos, un grand stade et un parc aquatique. Tout ce petit monde adossé à des biens immobiliers à Bangui, capitale de la RCA.

La RCA devient le premier pays africain à adopter le bitcoin comme monnaie légale, et le deuxième au monde après Le Salvador. Ce qui suscite des inquiétudes parmi les institutions internationales.

Inquiétude des banques concernant le Sango coin

Le plan de la RCA demeure cependant aussi peu détaillé que son annonce soudaine à adopter le Bitcoin. Comme pour le Bitcoin, l’administration de Touadéra a pris par surprise les principales parties prenantes, dont la Banque régionale des États de l’Afrique centrale.

Quant à la Banque mondiale et le Fonds monétaire international, ils ont exprimé leurs préoccupations. Notamment en citant un manque de transparence et l’effet potentiel sur l’inclusion financière. Néanmoins, la banque centrale n’a pas émis de commentaires après la déclaration du Président.

Le FMI a déclaré que l’adoption par la RCA du bitcoin comme monnaie officielle « soulève d’importants défis juridiques, de transparence et de politique économique ».

La Banque des États de l’Afrique centrale (BEAC), a déclaré que la décision de la RCA sur la cryptomonnaie est une menace pour la stabilité de sa monnaie commune et a interdit son utilisation. au sein du bloc.

La BEAC a le rôle important d’appliquer les politiques monétaires dans la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale.

Il faut reconnaître qu’il s’agit de l’un des pays les plus pauvres du monde avec d’importantes lacunes en matière d’infrastructures. Avec les ambitions cryptographiques de la RCA, le malaise se justifie.

Cependant, le gouvernement centrafricain a déclaré qu’il souhaitait faciliter le transfert d’argent pour ses citoyens. Mais à ce jour, seul un demi-million de ses 4,8 millions d’habitants a accès à Internet.

De plus, on estime que 57% de la population africaine n’a pas accès aux services bancaires. Toutefois, les technologies modernes apportent de vraies solutions à ce défi.

Le plan intervient alors que la capitalisation boursière des actifs numériques a chuté d’environ 2 billions de dollars depuis fin 2021

Le Trésor national détiendra 20% de la pièce Sango, selon une note conceptuelle sur le site Web du projet . L’utilisation de la pièce Sango peut également servir à la commercialisation des ressources du pays et des services gouvernementaux. Notamment, en matière de citoyenneté, de résidence et de propriété foncière.

La République centrafricaine est assise sur une montagne de ressources. Or, diamants, minéraux rares, ressources inexploitées. Sango Coin permettra l’accès direct à nos ressources pour le monde entier », a déclaré Touadéra.

La RCA, qui dépend des donateurs pour plus de la moitié de son budget, est riche en diamants et en or. Mais des décennies de conflit ont empêché le pays de bénéficier de ses ressources minérales. La Banque africaine de développement prévoit que l’économie de 2,3 milliards de dollars augmentera de 5,1 % cette année

Les habitants de la RCA ne profiteront pas beaucoup d’améliorations avec le Sango coin ou le Bitcoin

Cependant, les experts craignent que l’engouement de la RCA pour le bitcoin ne soit un écran de fumée pour des activités économiques douteuses.

La BEAC ne cache pas ses craintes, du fait que les cryptomonnaies pourraient faciliter le blanchiment d’argent par les criminels.

D’après certains, la construction d’une île crypto, risque de ressembler à des zones économiques de non droit. Où les personnes les plus riches font les lois.

En conséquence, des personnes extérieures risquent de prendre le contrôle de ses ressources. Outre cela, les habitants de la RCA ne verront pas beaucoup d’améliorations, à l’exception des exploiteurs.

Auteur

nORD vpn FR 72890 (1)

Inscrivez-vous dès maintenant 

et recevez nos formations crypto gratuites à faire de chez vous!

+ DE 10 FORMATIONS GRATUITES

DIRECTEMENT DANS TON MAIL

- Publicité -

Articles connexes

S'inscrire

Devenez membre du Blog du coin et découvrez les meilleurs conseils placements du moment, les partenaires idéales a votre réussite et les dernières actualités Crypto avant tous le monde.

Suivez-nous

312FansJ'aime
0SuiveursSuivre

Formez vous

formation-crypto-monnaie-udemy

Sécurisez vos cryptos

Formez vous au Trading

Alti-trading-trustpillot

Téléchargez la revue Crypto



Les Cours en live

Les derniers articles

|