Poloniex : Malgré des refus, le fondateur de Tron confirme son investissement dans la plateforme d’échange crypto

0
163

Justin Sun, fondateur de la plate-forme de cryptographie Tron, a déclaré qu’il faisait partie du groupe d’investisseurs qui avait récemment acquis Poloniex de la société de fintech Circle, après avoir nié son implication.

Lire aussi : Bitcoin.com veut lancer une bourse d’échange crypto

S’exprimant lors d’un événement conjoint Tron-Poloniex diffusé en direct sur Twitter mardi, Sun a déclaré que Tron figurait parmi plusieurs investisseurs de la plateforme, mais qu’elle est gérée indépendamment de sa société.

Fondée en 2014, Poloniex a été acquise par Circle début 2018 pour 400 millions de dollars. L’échange, qui avait autrefois représenté plus de 50% des transactions crypto, a vu son volume diminuer de manière constante ces derniers temps. Avant sa récente dispersion, Poloniex ne détenait qu’un peu plus d’1% du marché des changes.

«Poloniex est l’un des plus importants échanges de notre industrie», a déclaré Sun. « Je pense que l’échange va se développer et c’est pourquoi nous collaborons avec lui pour avoir plus d’initiatives. »

Ces initiatives comprennent certaines mises en avant du Jeton Tron sur la plateforme, a déclaré Sun.

Alors que Sun a déclaré que Tron collaborerait également avec Poloniex sur le trading, il a refusé de révéler plus de détails sur l’initiative ou d’autres domaines de coopération.

Sun a également décrit la stratégie de Poloniex consistant à séduire les investisseurs chinois en crypto. Les utilisateurs chinois pourront se connecter via un nouveau domaine, pwang.com, toujours dirigé vers Poloniex, et la plateforme accepte également la surveillance du gouvernement chinois qui souhaite faire appliquer la réglementation de protection du client en vigeur (« Connaître votre client » ndlr.) , a-t-il déclaré.

Le mois dernier, Poloniex a annoncé son intention de passer de Circle à une nouvelle société appelée Polo Digital Assets. Les nouveaux propriétaires ont prévu de dépenser plus de 100 millions de dollars et de quitter les États-Unis pour s’installer sur le marché mondial, a déclaré la société.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here