Sondage: le Bitcoin plus populaire pour les Tchèques que l’Euro

0
437

Les Tchèques sont plus enclins à stocker de la valeur en crypto qu’en euros. C’est ce que révèle un nouveau sondage mesurant les attitudes envers les devises autres que la couronne. Interrogés sur leurs intentions d’acquérir de l’argent étranger, deux fois plus de répondants ont déclaré qu’ils étaient intéressés à acheter du bitcoin plutôt que d’acheter des dollars américains.

Les Cryptos considérées comme une « réelle » monnaie

Comme beaucoup d’autres pays, les Tchèques pourraient envisager d’investir une partie de leurs économies dans des devises étrangères «convertibles». Les monnaies choisies seraient le dollar ou l’euro. Étonnamment, une nouvelle enquête montre qu’aucun de ces deux n’est le choix numéro 1 pour l’investissement. L’étude, citée par les médias locaux, a été menée auprès de 525 personnes ce mois-ci.

Les tchèques se méfient encore des cryptomonnaies, selon l’enquête. Néanmoins, les cryptos, comme le bitcoin et l’éthereum, sont devenus les devises les plus populaires, en termes d’opportunités d’investissement. Près de 11% des personnes interrogées dans un sondage Ipsos ont admis qu’elles envisageaient d’acquérir des pièces numériques. Moins de Tchèques ont déclaré qu’ils envisageraient d’acheter des euros – 10,3%.

Depuis sa «libéralisation», la couronne tchèque (CZK) se porte plutôt bien. Elle s’est appréciée par rapport à l’euro après que la Banque nationale tchèque ai levé le plafond en avril dernier. Près d’un tiers des Tchèques (30%) font confiance à leur fiat flottant maintenant, selon l’enquête. La deuxième monnaie traditionnelle la plus fiable en République tchèque est le franc suisse (26%).

Si rien n’est fait, la couronne risque de se déprécier à un moment donné. Quand une monnaie nationale baisse, les prix des biens importés augmentent inévitablement. Avec la couronne flottante, les Tchèques pourraient commencer à chercher, plus souvent qu’auparavant, des alternatives pour diversifier leurs investissements et répartir le risque sur leurs économies.

Le Bitcoin, aussi recherché comme moyen de paiement

L’euro peut sembler un choix évident, mais il n’a jamais été très populaire auprès des Tchèques. Il y a plusieurs années, le gouvernement de Prague a suspendu indéfiniment ses projets d’adoption de la monnaie européenne commune. De nombreuses enquêtes ont montré que le soutien public à l’entrée dans la zone euro était très faible, bien en dessous de 20%. Le sondage d’Ipsos a également révélé que l’euro avait glissé à la troisième place parmi les monnaies fiduciaires de confiance en République tchèque.

Lorsque l’on a demandé aux répondants s’ils prévoyaient d’acheter des devises étrangères en espèces, plus de la moitié ont déclaré qu’ils n’avaient aucune intention de le faire. Un tiers de ceux qui veulent acheter ont déclaré qu’ils achèteraient des euros. Beaucoup de voisins de leur pays, comme la Slovaquie, ont adopté l’euro et les touristes tchèques auraient besoin de l’argent européen. Cependant, 8,4% des personnes interrogées ont déclaré qu’elles prévoyaient d’acquérir de l’argent numérique sous la forme de cryptomonnaies – deux fois plus que celles qui ont déclaré qu’elles allaient acheter des dollars américains dans un proche avenir (4,2%).

L’année dernière, la Banque nationale tchèque a tenté de minimiser l’importance des cryptomonnaies et leur potentiel de marginalisation de l’argent traditionnel. L’autorité financière a affirmé que les banques n’avaient aucune raison de craindre le bitcoin. Selon CNB, une «bonne monnaie» a un pouvoir d’achat stable. Toutes les transactions bitcoin dans le monde ne représentent que 16% des transactions électroniques effectuées dans la couronne tchèque, a noté la banque.

Il y a quelques mois, les médias tchèques ont rapporté la première vente d’immobilier pour bitcoin dans le pays. Un citoyen russe a acheté un appartement à Prague pour 35 bitcoins. « Une de ses conditions était de payer avec bitcoin », a déclaré à Hospodářské noviny Jaroslav Kováč, le fondateur de la société qui a scellé l’accord. L’agent immobilier a également déclaré qu’il négociait d’autres ventes en bitcoin avec des clients tchèques et étrangers intéressés. Au début de l’année dernière, le plus grand détaillant en ligne du pays a commencé à accepter bitcoin …

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here