Rapport: La Corée du Sud pourrait alléger son interdiction sur les ICO

0
311

Selon un nouveau rapport, l’interdiction par la Corée du Sud des offres initiales de pièces de monnaie (ICO) pourrait être allégée dans les mois à venir.

La presse a rapporté en septembre que la Commission des services financiers du pays avait décidé d’interdire le modèle de financement blockchain. Pourtant, un nouveau rapport du Korea Times suggère que l’interdiction pourrait être levée en partie, en particulier pour les ventes symboliques qui rempliraient des conditions spécifiques encore à définir.

Une source anonyme a déclaré au journal:

« Les autorités financières ont discuté avec l’agence fiscale du pays, le ministère de la Justice et d’autres bureaux gouvernementaux concernés au sujet d’un plan visant à autoriser les ICO en Corée lorsque certaines conditions sont remplies. »

Malgré l’interdiction locale, de nombreux utilisateurs de crypto-monnaie coréens continuent de participer à des ICO internationales. Kang Young-soo, l’organisme de réglementation qui supervise les politiques de négociation de la cryptomonnaie à la Financial Service Commission (FSC), a refusé de commenter les ICO autrement que de dire que le FSC envisage une «vue de tiers».

En outre, Young-soo a affirmé que le gouvernement veut faire avancer les technologies de blockchain et créer une meilleure infrastructure pour réguler les métiers de la cryptomonnaie.

Cependant, le marché international de la cryptomonnaie présente de nouveaux défis pour les législateurs.

À l’heure actuelle, les résidents d’outre-mer sont actuellement interdits d’echange de crypto-monnaie en Corée du Sud. Cette restriction vise à lutter contre le blanchiment d’argent et d’autres crimes transfrontaliers possibles. Pendant ce temps, les responsables sud-coréens discuteraient avec leurs homologues japonais et chinois pour explorer la coopération réglementaire, ce qui signifie que toutes les règles finales pourraient être développées en tandem avec ces pays.

Pour sa part, la Chine n’a montré aucun signe de volonté de relâcher sa propre interdiction des ICO, qu’elle a dévoilée début septembre avant l’annonce de la Corée du Sud.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here