L’AMF met en garde : 4 nouvelles plateformes crypto non-autorisées

0
181

L’autorité de régulation des marchés financiers de France a lancé un nouvel avertissement contre les plates-formes non autorisées offrant des investissements en crypto monnaie. Le régulateur a ajouté quatre sites à sa liste noire répertoriant les sites offrant des investissements crypto sans autorisation.

Lisez aussi: Des Cyber-cafés piratés pour miner 800.000$ de crypto-monnaie

Avertissement du Régulateur Français

L’Autorité des marchés financiers (AMF) a prévenu lundi « le public contre plusieurs sociétés proposant des investissements atypiques sans être autorisées à le faire ».

L’AMF est une autorité publique indépendante chargée de veiller à la protection de l’épargne investie dans les produits financiers. Selon la loi no. 2016-1691 sur la transparence, aucune offre d’investissement ne peut être directement commercialisée en France sans numéro d’enregistrement ou autorisation préalable de l’AMF.

En marge de l’avertissement de ce lundi, le régulateur a également publié une liste de quatre nouveaux sites Web non autorisés proposant des investissements atypiques. Les quatre sites sont bitoraxe.com, solutioncrypto.com, solution-crypto.com et connect-coin.fr. Au moment de la rédaction de ce document, connect-coin.fr est déjà hors ligne. Les trois autres sont toujours en ligne mais solution-crypto.com redirige tout le trafic vers solutioncrypto.com.

L’AMF a précédemment publié une liste de 15 sites proposant des investissements crypto sans autorisation. Le régulateur maintient trois listes de sites Web non autorisés – un pour les produits de change, un pour les options binaires, et un pour les autres produits, y compris les diamants, les vins et les crypto-monnaies. L’agence a commencé à suivre les sites sur liste noire en juillet de l’année dernière et a commencé à inclure des sites cryptographiques en décembre.

L’AMF préoccupée par la crypo

L’AMF suit les pertes de crypto-monnaies via son centre Info-services Epargne, qui reçoit des plaintes et des réclamations concernant certains investissements. Lors de la présentation du rapport annuel de l’Autorité le mois dernier, le président Robert Ophèle a déclaré:

Au cours des quatre premiers mois de l’année, sur les plus de 4 000 demandes traitées par notre centre Info-service Epargne, 700 concernaient des crypto-actifs avec près de 250 sinistres déclarant des pertes de plus de 9 millions d’euros (10,43 millions de dollars) .

Il a ajouté que les crypto-monnaies ont pris le dessus sur les options binaires et les contrats de différence très élevés (CFD), devenant le problème le plus pressant.

La France est en train de créer un cadre juridique pour les offres initiales de pièces de monnaie (ICO), qui devrait être finalisé l’année prochaine. L’agence a commencé à réprimer les dérivés de bitcoin en février. En avril, le pays a réduit le taux d’imposition sur les gains en capital crypto de 45% à 19%.

Source : news.bitcoin.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here