Des Cyber-cafés piratés pour miner 800.000$ de crypto-monnaie

0
418

Un groupe de hackers aurait collaboré avec des entreprises de maintenance informatique en Chine pour pirater des ordinateurs appartenant à des cybercafés pour miner de la crypto-monnaie.

Selon un reportage local samedi, la police de la ville de Rui’An dans la province de Zhejiang a arrêté 16 suspects qui auraient gagné 5 millions de yuans (800.000 dollars) en piratant plus de 100.000 ordinateurs dans les cybercafés de 30 villes chinoises depuis juillet de l’année dernière.

Selon le rapport, les pirates ont d’abord développé un logiciel malveillant capable d’extraire la crypto-monnaie siacoin sur un appareil inffecté, puis l’ont commercialisé auprès d’entreprises de maintenance informatique qui auraient aidé à injecter le logiciel malveillant dans les cybercafés tout en effectuant des contrôles de routine.

Les bénéfices réalisés par l’extraction et la vente des siacoins seraient alors partagés entre les hackers et leurs prétendus complices, selon le rapport.

Le problème est apparu en juillet 2017 lorsque les cybercafés de Rui’An ont commencé à remarquer que leurs ordinateurs étaient devenus extrêmement lents, puisque le taux d’utilisation du processeur était souvent de 70%, même après un redémarrage.

Notamment, c’était aussi à un moment où le prix du siacoin a bondi de 400%, passant de 0,002 dollar en mai à plus de 0,01 dollar en juillet, selon les données de CoinMarketCap.

Pendant ce temps, les factures d’éléctricité des Cyber-cafés touchés à Rui’An ont également augmenté de manière significative au cours de cette période, selon le rapport. Par la suite, les propriétaires ont signalé l’affaire à la police locale.

Comme la plupart des cyber-cafés de Rui’An utilisaient la même entreprise de maintenance informatique (qui n’était pas mentionnée dans le rapport), la police a arrêté le directeur général de la firme en août, révélant plus tard des informations sur les hackers.

Actuellement, l’enquête est toujours en cours, puisque le malware s’est maintenant répandu dans plus de 30 villes en Chine, avec plus de 100 firmes de maintenance informatique impliquées dans le pays.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here