La France rejette les amendements fiscaux favorables à la crypto

0
124

L’Assemblée nationale française a rejeté un certain nombre d’amendements fiscaux visant à réduire les impôts des commerçants et des utilisateurs de cryptomonnaies. Parmi les amendements rejetés figurent ceux concernant les gains et pertes en capital et les exemptions de taxe cryptographique.

Lisez aussi: La France accuse un agent des renseignements de vendre des secrets d’État pour des Bitcoin

Les Amendements crypto rejetés

L’Assemblée nationale française a rejeté lundi plusieurs amendements fiscaux destinés à profiter aux traders et utilisateurs de cryptomonnaies, ont rapporté les médias locaux.

L’une des propositions rejetées concerne l’augmentation de l’exonération fiscale annuelle qui prévoyait de passer de 305€ à 3000€ ou 5000€. L’Assemblée nationale estime que « 305 euros, c’est déjà assez favorable », déclarant que par rapport à la taxation des titres, « augmenter à 3000€ ou 5000€ semble particulièrement excessif ».

Un autre amendement qui n’a pas bénéficié de soutien consistait à permettre aux plus-values ​​d’être imposées sur la même base et dans les mêmes conditions que les titres dans le système actuel. De même, l’amendement visant à faire la distinction entre les activités normales liées à la cryptographie et les activités occasionnelles qui aboutiraient à une imposition plus favorable pour les utilisateurs réguliers de cryptomonnaies a été rejeté, tout comme une la proposition sur les pertes en capital liées à la cryptographie.

En outre, l’amendement prévu à l’article 16 bis visant à taxer uniquement les gains sur les crypto-monnaies lorsque celles-ci sont vendues et retirées sur un compte bancaire, au lieu d’être taxés sur la base de leurs valeurs converties en fiat sur les échanges cryptographiques, a également été refusé.

Une Taxe forfaitaire de 30%

Un certain nombre d’amendements ont été rejetés, mais la proposition d’un impôt uniforme de 30% sur les transactions de crypto-monnaie ne faisait pas partie des propositions examinées lundi. Il fait donc toujours partie de l’article 16 bis. Actuellement, les actifs cryptographiques sont taxés à 36,2%, soit 19% d’impôt sur le revenu et 17,2% de cotisations sociales. Lors de la réunion de l’Assemblée nationale, il a été mentionné qu ‘«un taux d’imposition uniforme est favorablement accueilli pour sa simplicité et sa sécurité juridique».

Reuters avait précédemment expliqué que «les gains actuels en bitcoins sont imposés à un taux de 36,2%, tandis que les autres formes de gains en capital sur d’autres actifs non immobiliers sont imposés à un taux fixe de 30%». Le journal a également indiqué que «la commission des finances a adopté Un amendement à la loi de finances pour 2019 qui assujettirait également les ventes d’actifs cryptographiques tels que le Bitcoin au taux forfaitaire de 30% », a rapporté la presse spécialisée.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here