Sony construit un système via la blockchain

0
229

Le géant japonais de l’électronique, Sony, a mis au point un nouveau système de gestion des droits numériques basé sur une blockchain qui pourrait être déployé commercialement.

Lire aussi : Blockchain : Quand le Parti communiste chinois s’y penche

Selon un communiqué de presse publié lundi par la firme, le système aidera à gérer les informations relatives au droit d’auteur pour le contenu numérique, citant le contenu éducatif comme l’objet d’utilisation primordiale. La société affirme que, comme la gestion des droits relatifs au contenu est en grande partie effectuée manuellement par les organisations du secteur ou par les créateurs eux-mêmes, son nouveau système est conçu pour rendre ce processus plus efficace.

En utilisant la plate-forme, les participants pourront partager et vérifier des informations telles que la date et l’heure de création et les détails de l’auteur. Cela permettra également de vérifier automatiquement la génération de droits d’un ouvrage écrit, ajoute le cabinet.

Le nouveau système, basé sur un système similaire développé précédemment par le conglomérat, prend en charge les contenus numériques tels que les livres électroniques, la musique, les vidéos, les contenus de réalité virtuelle, etc. Sony indique qu’il envisage maintenant la possibilité de commercialiser le système en tant que service.

La firme basée au Japon n’est pas étrangère à l’innovation en chaîne.

Le mois dernier, une étude menée par iPR Daily, un média spécialisé dans la propriété intellectuelle, a montré que Sony figurait parmi les 30 premières entreprises en matière de brevets liés à la blockchain, ayant déposé au moins 20 demandes. Notamment, certains de ces points indiquent la direction prise par Sony avec le système annoncé aujourd’hui.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here