Sept pays du sud de l’UE unies pour prendre les devants dans l’adoption de la Blockchain

0
72

Sept pays membres de l’UE se sont réunis pour promouvoir l’utilisation de la technologie blockchain afin d’améliorer les services gouvernementaux et le bien-être économique.

Les États de l’Europe méridionale – France, Italie, Espagne, Malte, Chypre, Portugal et Espagne – ont signé mardi une déclaration commune pour promouvoir l’adoption de la blockchain dans la région afin de « transformer » leurs économies. Ils se sont en outre engagés à collaborer au développement de la technologie afin de devenir «une région leader dans ce secteur».

La déclaration a été signée à Bruxelles, en Belgique, le 4 décembre.

La blockchain pourra peut être un changer la donne en augmentant l’efficacité et la transparence des services gouvernementaux. Cela pourrai egalement être profitable dans les domaines comme l’éducation, la santé, les transports et aussi la douane, a déclaré le groupe dans son rapport. Cela peut améliorer davantage les services aux citoyens, en apportant «la responsabilité et la confidentialité pour les utilisateurs finaux».

«Cela peut non seulement aboutir à l’amélioration des services d’administration en ligne, mais également à une transparence accrue et à une réduction des charges administratives, à une meilleure collecte des informations douanières et à un meilleur accès à l’information publique», indique la déclaration.

Il aborde également la future réglementation du bloc économique, en déclarant:

«Nous pensons que toute législation sur les technologies Blockchain devrait tenir compte de la nature décentralisée de cette technologie et devrait être basée sur les principes fondamentaux européens et la neutralité technologique. Cela devrait également permettre l’innovation et les expérimentations afin que les secteurs public et privé puissent mieux comprendre ces technologies et développer des moyens de l’utiliser »

Silvio Schembri, secrétaire parlementaire de Malte pour l’économie numérique, les services financiers et l’innovation, a tweeté mardi, en affirmant qu’il était « fier » de voir Malte, le plus petit pays de l’UE, jouer un « rôle de premier plan » dans la coopération en matière de blockchain.

Malte a déjà pris plusieurs initiatives en vue de s’auto-proclamer « l’ île de la Blockchain. » En Juin, le parlement à passé trois loies favorables aux crypto-monnaie, et ont depuis attiré plusieurs entreprises crypto à installer leur siege dans le pays.

Alors que l’UE n’a pas encore décidé de réglementer la technologie blockchain dans la région, elle a lancé des initiatives visant à étudier et à expérimenter cette technologie.

Plus récemment, fin novembre, la Commission européenne a annoncé le lancement d’une nouvelle association blockchain regroupant cinq grandes banques, dont la société espagnole BBVA. Cette initiative vise à élaborer des lignes directrices et des protocoles pour le secteur de la blockchain, ainsi qu’à promouvoir les normes de l’Union en matière de Blockchain au niveau international.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here