London Stock Exchange s’ouvrirait à la Blockchain?…

0
132

La London Stock Exchange (LSE) adopte une approche attentiste en matière de blockchain, selon son PDG.

Nikhil Rathi a déclaré à CNBC dans une interview publiée jeudi que la LSE avait remarqué plusieurs idées « intéressantes » émanant de bourses rivales et qu’elle verrait lesquelles « gagneraient du terrain » avant de se positionner reelement.

D’autres bourses ont été plus proactives avec la technologie à ce jour. L’Australian Securities Exchange (ASX) est en train de reconstruire son système de règlement vieillissant CHESS avec l’aide de Digital Asset.

En outre, la Bourse de Gibraltar (GSX) a récemment commencé à autoriser la cotation d’obligations, de titres et de fonds libellés en jetons. SIX, la plus grande bourse de valeurs suisse, ambitionne également de lancer une plate-forme blockchain pour accélérer les transactions à la fin de l’année.

D’autres bourses, notamment en Jamaïque , en Thaïlande et en Espagne , ont également annoncé des initiatives concernant les actifs numériques utilisants la blockchain.

Peut-être évoquant des domaines dans lesquels la LSE pourrait déjà s’intéresser à la technologie, Rathi a déclaré à CNBC:

« Vous pouvez certainement voir que la distributed ledger technology a une application dans le processus d’émission. Je peux voir que cette technologie est également utilisée dans le règlement. »

Au début de l’année, LSE Group a dirigé une levée de fonds initiale de 20 millions de dollars pour le démarrage de Nivchaa sur les marchés des capitaux. Rathi a également rejoint le conseil d’administration de la startup à l’époque.

Nivaura a pour objectif d’automatiser l’intégralité du cycle de vie de l’émission d’instruments financiers – obligations, actions et produits dérivés – en utilisant la technologie de la blockchain. Le groupe LSE et Nivaura ont également collaboré à l’émission de titres libellés en jetons dans le cadre du programme réglementaire «sandbox» de la UK Financial Conduct Authority (FCA).

Parallèlement, le mois dernier, la start-up blockchain 20|30 a levé 3 millions £ (3,93 millions $) lors de la vente d’actions symbolisées dans un environnement de test sur une plate-forme gérée par le groupe LSE.

Pour le moment, cependant, la bourse ne semble pas pressée d’utiliser directement la technologie.

A suivre…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here