- Annonce sponsorisée -

Le Nigeria a interdit le bitcoin – Position ferme et inattendue de la Banque Centrale

Suite aux directives de la Banque Centrale, le Nigeria a interdit le bitcoin et l’ensemble des crypto-monnaies. Cette décision surprenante a été formulée le 5 février dans une circulaire émise aux institutions financières et aux banques qui leur ordonne de cesser de servir les adeptes du bitcoin et de la monnaie numérique, et de procéder immédiatement à la clôture de tout compte qui transmet ou accepte des crypto-monnaies.

Perçue comme une ineptie, cette interdiction contredit l’engagement de la Securities and Exchange Commission du Nigeria de réglementer les crypto- monnaies d’une manière qui n’entravera pas l’impact positif de la technologie et l’innovation, mais créera des pratiques qui aboutissent à la création d’un marché financier équitable et inclusif.

Le Nigeria a interdit le bitcoin, il explose à 80 000 dollars !

Le Nigéria a interdit le Bitcoin formellement, mais ce bannissement a rendu cette monnaie digitale plus précieuse, son cours a bondi de 55 % pour embrasser les 80 000 dollars à la grande joie de ses adeptes qui ne feront que plaidoyer pour réglementer en urgence les transactions en crypto monnaies.

Les décideurs ont cru, ironiquement, pouvoir freiner l’élan de l’industrie des monnaies virtuelles dans le pays le plus peuplé de l’Afrique. Ironie du sort, les recherches Google qui proviennent du Nigeria arrivent en premier selon Google Trend. La communauté nigériane du BTC le considère comme l’inévitable alternatif et continue d’investir dans cet Or numérique.

Le Nigeria a interdit le bitcoin que les jeunes soutiennent:

- Votre pub ici -

Les jeunes dénoncent cette décision et revendiquent une invalidation urgente, cet objectif semble réalisable, car en réalité, les arguments de la Banque Centrale ne sont pas si convaincants. Dans un premier temps, on a tiré l’alarme du danger que présentent les cryptos sur la monnaie nationale, la Naira, avant d’affirmer que le bitcoin est utilisé pour le blanchiment d’argent et le terrorisme. Or, le développement du bitcoin attirera plus d’investisseurs et ouvre de nouvelles perspectives, notamment avec une industrie de Forex fructueuse.

Lire aussi : Du nouveau chez Mastercard : les paiements en cryptomonnaies

In fine, le bitcoin a encore de beaux jours devant lui au Nigeria, les activités des miniers du bitcoin ne s’impacteront jamais par une telle décision. Avec une moyenne d’âge de 18 ans, les geeks de Lagos profitent de la performance des ordinateurs ASIC et les ressources énergétiques disponibles pour explorer plus le bitcoin et fructifier des transactions entre des cryptophiles un peu comme à la manière chinoise ou les autorités ne peuvent contrôler les explorateurs numériques.

- Le magazine crypto -

Le Nigeria demeure une terre fertile pour l’industrialisation du Bitcoin à cause d’une croissante adoption par la ‘’Mass’’, la société vit ce que l’on appelle ‘’ Mass Market adoption’’ du bitcoin. Il convient de rappeler que cette bulle ne date pas de longues années, c’est en 2020 et suite au gel du compte bancaire de l’organisation « EndSARS Mouvement » alors militante pour la liberté d’expression et contre la férocité de la police que le Bitcoin est devenu très convoité au Nigeria. Le marché a réagi au scandale et a montré sa solidarité avec « SARS » en vulgarisant les transactions en bitcoin, en conséquence, le nombre des comptes ouverts sur le wallet de la plateforme blockchain.com a augmenté de 60 % depuis avril 2020.

- Annonce sponsorisée -

Articles connexes

Suivez-nous!

312FansLike
0FollowersFollow

Ledger Nano X - The secure hardware wallet

Téléchargez la revue mensuelle

Les Cours en live

Les derniers articles

Devenir Membre

Devenez membre Le Blog du coin et découvrez les meilleurs conseils placements du moment, les partenaires idéales a votre réussite et les dernières actualités Crypto avant tous le monde.