Le G20 considère 10 règles pour la régulation des pièces stables comme Facebook Libra

0
140

Le G20 établit des règles pour réglementer les « Stable Coin », pièces stables, telles que la crypto-monnaie Libra de Facebook. En réponse à un appel du G20, le Financial Stability Board (FSB) a formulé 10 recommandations «de haut niveau» qui établissent un cadre réglementaire pour les pièces stables.

Lire aussi : Les utilisateurs de Binance en Turquie peuvent désormais déposer et retirer via la Akbank

Le G20 établit des règles internationales pour les pièces stables

Les ministres des Finances et les gouverneurs des banques centrales du G20 se réuniront mercredi sous la présidence saoudienne du G20 pour « discuter et prendre les mesures urgentes nécessaires pour relever le défi mondial posé par la pandémie de Covid-19 », a annoncé l’Arabie saoudite, pays hôte. La réunion d’avril des chefs des finances du G20 se tient traditionnellement à Washington, DC, mais en raison de l’épidémie de coronavirus dans le monde, les réunions du G20 se tiennent actuellement virtuellement et plus fréquemment.

Avant la réunion, le Financial Stability Board (FSB) a publié mardi 10 recommandations «de haut niveau» qui «s’adressaient aux autorités au niveau juridictionnel pour faire avancer une réglementation et une surveillance cohérentes et efficaces» des pièces stables mondiales. L’organe de surveillance réglementaire du G20 a expliqué:

Les recommandations répondent à un appel du G20 à examiner les questions réglementaires soulevées par les accords de «stabilité mondiale» et à donner des conseils sur les réponses multilatérales, le cas échéant, en tenant compte de la perspective des marchés émergents et des économies en développement.

Les ministres des Finances et les gouverneurs des banques centrales du G20 se réunissent mercredi sous la présidence saoudienne. Parmi les sujets abordés, il y aura la question de la réglementation des pièces stables comme la crypto-monnaie Libra proposée par Facebook.

Le FSB est un organisme international qui surveille et formule des recommandations sur le système financier mondial; tous les pays du G20 ont des membres au Conseil. Les régulateurs du monde entier se réfèrent aux pièces stables qui peuvent rapidement atteindre l’échelle des pièces stables mondiales; un exemple est la crypto-monnaie proposée par Facebook, Libra. Les recommandations seront transmises aux ministres des Finances et aux gouverneurs des banques centrales du G20 pour leur réunion virtuelle mercredi. Le FSB sollicite des commentaires sur ses recommandations à soumettre avant le 15 juillet.

10 recommandations essentielles

Dans un document consultatif publié mardi intitulé «Relever les défis réglementaires, de supervision et de surveillance soulevés par les accords « de stabilité mondiale » », le FSB a fourni au G20 ses 10 recommandations essentielles.

La première consiste à veiller à ce que les autorités compétentes disposent des pouvoirs, outils et ressources nécessaires pour réglementer et superviser les pièces stables mondiales, y compris leurs activités multifonctionnelles, afin de «faire appliquer efficacement les lois et règlements pertinents». Deuxièmement, le FSB recommande:

Les autorités devraient appliquer les exigences réglementaires aux accords de la CGC [global stablecoin] sur une base fonctionnelle et proportionnée à leurs risques.

Ensuite, le CSF suggère aux autorités de «veiller à ce qu’il y ait une réglementation, une supervision et une surveillance complètes de l’accord SGC à travers les frontières et les secteurs». Ils devraient «coopérer et se coordonner les uns avec les autres, au niveau national et international», pour réglementer les pièces stables au-delà des frontières et des secteurs.

La quatrième recommandation est que les autorités mettent en place un cadre de gouvernance complet, avec une répartition claire des responsabilités, pour les pièces stables mondiales. L’organe de surveillance réglementaire recommande également d’assurer des cadres de gestion des risques efficaces pour ces pièces, en particulier en ce qui concerne «la gestion des réserves, la résilience opérationnelle, les mesures de sécurité en matière de cybersécurité et les mesures de LBC / FT, ainsi que les exigences « adéquates et appropriées ». »

Les autorités devraient en outre veiller à ce que les pièces stables mondiales disposent de «systèmes robustes pour la sauvegarde, la collecte, le stockage et la gestion des données», a précisé le FSB dans sa sixième recommandation. Ils devraient en outre avoir «des plans de redressement et de résolution appropriés», décrit la septième suggestion du Conseil.

Veiller à ce que les pièces stables mondiales fournissent aux utilisateurs et aux parties prenantes des informations complètes et transparentes est la prochaine recommandation. En outre, le Conseil propose que les autorités obligent les pièces stables à «fournir une clarté juridique aux utilisateurs sur la nature et le caractère exécutoire de tout droit de rachat et le processus de rachat, le cas échéant».

Enfin, les autorités devraient s’assurer que les pièces stables «satisfont à toutes les exigences réglementaires, de surveillance applicables d’une juridiction particulière avant de commencer toute opération dans cette juridiction, et construire des systèmes et des produits qui peuvent s’adapter aux nouvelles exigences réglementaires si nécessaire».

Publicité

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here